Si la petite dernière console de Nintendo cartonne et se vend comme des petits pains, il faut bien admettre qu’elle souffre également d’un problème récurrent : le Joy-Con Drift. Cela vous est peut-être déjà arrivé, puisqu’il s’agit en fait de mouvement “fantômes” de la part des joysticks qui peuvent être très gênant selon le jeu et la situation dans laquelle vous vous trouvez. Pour ma part, j’ai récemment envoyé plusieurs paires de Joy-Con au SAV Nintendo, et je vous fais part aujourd’hui de mon retour si vous rencontrez aussi ce problème.

Postulat de départ !

Commençons par le commencement. Il y a trois semaines environ, j’ai remarqué que plusieurs de mes Joy-Con souffrait de ce fameux problème du “Joy-Con Drift”. Plutôt discret au début, le problème est rapidement devenu de plus en plus gênant. Malheureusement, mes manettes étant hors garantie, je me suis vite ravisé : “Nintendo refusera de me les réparer, pensais-je alors.”

Puis, présent de Noël en retard, j’ai reçu un cadeau inattendu : des Joy-Con tous beaux tous neufs (couleur bleu et jaune). J’ai pourtant déchanté très vite, puisque à la première partie, les Joy-Con en question ont montré des signes de Joy-Con Drift (je précise que j’ai pensé à les mettre à jour, itou itou). Pas le choix, ce coup-ci, je passe par la case SAV.

Entre-temps, je fais quelque recherches et je tombe sur de nombreux articles, dont un de l’UFC Que-Choisir qui stipulait que Nintendo s’était engagé à réparer les Joy-Con souffrant de ce problème, même hors garantie. (voir source en bas de page).

Ni une, ni deux, je me suis dis : je vais tous les envoyer, et on verra bien ce qui revient !

Méthode risquée puisque, et Nintendo le stipule bien, si aucune panne n’est constatée, le SAV est en droit de demander un paiement de 15€ pour me renvoyer mes produits, et ce, sans réparations. Ainsi donc me suis-je dis : “Fais-le pour la science !”

J’ai donc envoyé :
– 2 paires de Joy-Con Gris (gauche & droit) hors garantie ;
– 1 paire de Joy-Con (gauche & droit bleu et jaune) sous garantie.

Dans l’enveloppe des Joy-Con hors garantie, j’ai glissé une petite lettre rédigée de ma main qui indique je me sers du bouclier “l’UFC Que-Choisir a dit que vous répariez gratos…” en espérant que cela fonctionne.

Résultats des courses :

Le résultat est unanime : le SAV Nintendo s’est occupé de tous mes Joy-Con, même hors garantie, sans me demander un kopeck et, en plus de ça, ils m’ont tout rendu en une dizaine de jours au lieu d’une vingtaine. Je n’ai rien à dire hormis que je suis pleinement satisfait.

Vous pouvez tenter de faire comme moi. Je précise que si cela a marché pour moi, je ne sais pas s’il en sera de même pour vous, mais Nintendo semble avoir grandement assoupli sa politique en matière de réparation de Joy-Con. Je vous présente donc ci-dessous la marche à suivre si vous désirez ouvrir un dossier chez eux.

Méthode :

Pour commencer, il faut passer par le site du SAV pour ouvrir un dossier. Pour cela, rendez-vous sur ce lien (ou voir source).

Là, il vous sera demandé de remplir les champs demandés. Faites-le, tout simplement.


Précision importante : si vous envoyez une paire de Joy-Con (le gauche ET le droit), vous ne devez créer qu’UN SEUL dossier. Par exemple, choisissez uniquement le Joy-Con gauche et précisez simplement dans le commentaire que vous envoyez aussi le droit.


Une fois tout rempli, vous recevrez un mail de confirmation de la part du SAV. Celui-ci vous adressera un lien vers un document qu’il faudra imprimer et coller sur votre colis. Placez également dans le carton une feuille indiquant vos coordonnées (moi, par exemple, j’y ai mis le courrier dont je parlais un peu plus haut), ainsi que votre preuve d’achat (même hors garantie du coup).

À partir de là, vous allez simplement déposer votre ou vos colis au bureau de Poste le plus proche de chez vous, et vous attendez une quinzaine de jours. Le SAV vous avertira dès que vos Joy-Con seront reçus et dès qu’il vous seront renvoyés.

Pour conclure, les garanties ont changées pour mes vieilles manettes. En effet, si les Joy-Con neufs (Bleu et jaune) restent sous leur garantie “classique” (donc 24 mois), les manettes “hors garantie” le sont redevenues jusqu’en avril 2021 (donc 3 mois de sursis), ce qui est très appréciable en cas de rechute.

Pour le coup, je dois avouer que si Nintendo a pris sont temps pour se positionner sur le problème du Joy-Con Drift, force est d’admettre que le résultat est là. Ce n’est pas grand chose, juste un petit retour d’expérience que je vous livre ici, mais j’espère que cela pourra en aider certains. J’espère aussi ne pas être un cas exceptionnel et que ce niveau de service s’applique à toutes celles et ceux qui envoient leurs manettes au SAV.

Source(s) :
UFC Que-Choisir
SAV Nintendo

Auteur

Rédacteur lambda, simplement passionné par le jeu vidéo. J'avais déjà un pad dans le ventre de ma mère et je suis né en avance grâce à un cheat code.

Ecrire un commentaire.