Oyé, oyé, fanas de visual-novel. Si vous ne trouviez plus bonheur ces dernières années en la matière et que vous commenciez à désespérer, vous pouvez souffler : 13 Sentinels – Aegis Rim est là pour notre plus grand plaisir. Certes, le titre ne parlera pas à tout le monde, mais pour le peu de personnes qu’il touchera, il fera les choses plus que bien. Que vaut donc le dernier (petit bijou) Vanillaware ?


Cette critique a été réalisée à partir d’une version Playstation 4 offerte par le distributeur.


Des Mechas et du Voyage Temporel !

13 Sentinels : Aegis Rim est un titre qui se classe dans la catégorie des visuals-novels. Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas ce style très particulier, il faut savoir que le principe est de lire un livre, mais de manière virtuelle et avec des interactions très limites. En effet, il faut être prêt à avaler des kilomètres de lignes de dialogues et accepter de se laisser porter par le scénario de ce dernier.

Scénario qui est souvent crucial dans ce genre de titres puisqu’il forme, avec la pertinence des dialogues, l’essence même de l’expérience. Si l’histoire est loupée, alors il est quasiment impossible de savourer pleinement l’expérience, à la différence d’autres titres ou, lorsque le scénario est en dessous, il est possible de se rattraper sur le gameplay ou l’exploration.  

Toutefois, il convient de se rassurer ici, car oui, 13 Sentinels : Aegis Rim possède un scénario complet, complexe, et avec une justesse d’écriture peu atteinte auparavant. Vanillaware (le studio) est du genre à expérimenter plusieurs facettes et à tenter plusieurs expériences : il signe ici son entrée dans le domaine du visual-novel d’une main de maître.

Vous comprenez pourquoi il est assez délicat de vous parler de l’histoire sans spoiler, puisque c’est précisément ce point là qui fait tout le sel du jeu. Je peux vous dire que le script nous embarque dans une aventure qui mêle voyage temporel, Mechas et anticipation. C’est au travers de 13 personnages que l’aventure nous est contée. Mais ce qui « absorbe » dans 13 Sentinels : Aegis Rim, c’est le choix du studio plutôt étonnant, mais efficace, de nous faire progresser dans la narration. Car si vous aimez lire et suivre les divers héros et héroïnes, il faudra également vous battre dans ces fameux Mechas (les Sentinelles, donc) lors de phases de… Stratégie !

En effet, le titre commence par nous présenter la plupart des héros au cours d’un prologue qui commence à planter les graines du scénario. Puis, une fois la « phase tutoriel » achevée, vous êtes libre de basculer entre deux modes. Le premier se concentre sur l’aventure scénarisée, donc du visual-novel, mais là où le jeu frappe fort, c’est aussi qu’il propose une autre phase, de combat cette fois-ci, qui apporte une profondeur incroyable à l’ensemble.

Ces phases de combat empruntent leurs codes au T-RPG (Fire Emblem, par exemple) et vous place dans la peau de nos héros, en lutte contre leurs ennemis. Il faudra donc les faire monter de niveau au cours des batailles, débloquer des compétences et donner vous-même les ordres de déplacements, d’attaque et de retrait. Disons-le tout de suite, si je cite Fire Emblem, le titre ne fait que s’en inspirer et ne revendique en aucun cas une filiation Tactical. Toutefois, ces phases de joutes permettent d’apporter une énorme bouffée d’air frais entre les séquences lectures et basculer régulièrement entre les deux donne au jeu une respiration très enivrante.

D’autant que la bande-son, sublime, se veut entraînante, que cela soit durant les combats où les phases de dialogues, et je ne parle même de la direction artistique, propre au studio, qui reste de haute volée. Ces dessins, entre le crayonné manga et la peinture à l’aquarelle donne un cachet très séduisant et les animations des protagonistes renforcent encore plus cette l’immersion (surtout avec le doublage japonais). J’ai pris énormément de plaisir à suivre les aventures de ces 13 jeunes gens qui luttent pour leurs survies, et à suivre un scénario absolument incroyable et possédant une plume de qualité.

13 Sentinels : Aegis Rim est donc une jolie surprise à laquelle je n’étais pas préparé. Un visual-novel inspirant, frais, beau, au scénario très bien ficelé et aux mécaniques de combats prenantes : il ne m’en fallait pas plus. Si vous avez aimé les Dangaronpa et autres Phoenix Wright, je ne peux que vous conseiller de vous ruer sur ce titre qui saura vous combler. C’est encore un coup de maître que signe Vanillaware ici, et qui nous prouve, si ce n’était pas déjà fait, que maintenant, il faut compter avec eux, et peu importe le genre auquel le studio s’attaque. Bravo l’équipe !


Fiche Technique

Titre : 13 Sentinels : Aegis Rim
Genre : Visual-novel / Tactical
Date de sortie : 22/09/2020
Plateforme : Playstation 4

Editeur : ATLUS
Développeur : Vanillaware
PEGI : 12 ans
Prix : 59,99€ en moyenne


Auteur

Rédacteur lambda, simplement passionné par le jeu vidéo. J'avais déjà un pad dans le ventre de ma mère et je suis né en avance grâce à un cheat code.

Ecrire un commentaire.